Rassegna Stampa Elezioni Israeliane 2009

Monitoraggio attraverso i media internazionali delle elezioni in Israele del Febbraio 2009

Gaza : le Hamas assure qu’il “ne capitulera pas”

Posted by alicemarziali su 2 gennaio, 2009

LE MONDE

Alors que des milliers de Palestiniens ont manifesté en Cisjordanie, à l’appel du Hamas pour marquer leur opposition aux raids israéliens dans la bande de Gaza, le chef en exil du mouvement, Khaled Mechaal, a affirmé, vendredi 2 janvier, depuis Damas, que son mouvement “ne capitulerait pas” face aux opérations israéliennes dans la bande de Gaza, et a prévenu sur la chaîne satellitaire Al-Jazira qu’un “destin sombre” attendait ses ennemis en cas d’offensive terrestre. “Vous nous avez imposé la guerre. Nous vous disons que nous sommes prêts, que le Hamas n’a rien perdu de ses capacités militaires et que nous vaincrons”, a-t-il déclaré en s’adressant aux dirigeants israéliens. Le Hamas “ne capitulera pas, ne pliera pas devant les conditions israéliennes”, a-t-il souligné.

En Israël, le premier ministre, Ehoud Olmert, les ministres des affaires étrangères, Tzipi Livni, et de la défense, Ehoud Barak, tenaient des consultations à Tel-Aviv sur la suite à donner à l’offensive. Une opération terrestre à Gaza semble de plus en plus imminente. “Nous nous rapprochons de l’heure de la décision”, avait annoncé, jeudi, le président de la commission des affaires étrangères et de la défense du Parlement israélien, Tzahi Hanegbi. Les préparatifs semblent bien avancés : plus de quatre cents ressortissants étrangers – souvent des épouses et enfants de Palestiniens – vivant dans la bande de Gaza ont été autorisés par Israël à quitter le territoire.

L’Egypte, rare pays de la région à reconnaître l’Etat hébreu, a adressé une lettre à Israël lui demandant de renoncer à une attaque terrestre, tandis que les Etats-Unis ont estimé que la décision appartient “aux Israéliens”. Auparavant, la secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice, avait prôné un cessez-le-feu “le plus vite possible”, mais souligné qu’il devait être “durable” et ne pas permettre un retour au “statu quo”. A Rome, le Programme alimentaire mondial a dénoncé une situation alimentaire “épouvantable” à Gaza.

 

 

Des milliers de Palestiniens ont manifesté à l’occasion de la “journée de la colère” organisée par le Hamas après la mort d’un de ses hauts responsables, le chef radical Nizar Rayan, et de ses épouses et enfants, jeudi dans un raid aérien. Des milliers de personnes ont participé, vendredi, aux funérailles de la famille dans le camp de Jabaliya, à Gaza. Un porte-parole du Hamas, Ismaïl Radwane, a affirmé que “toutes les options sont ouvertes pour contrer cette agression, y compris les opérations de martyrs [des attentats-suicides] contre les objectifs sionistes, partout”.

430 MORTS CÔTÉ PALESTINIEN

En Cisjordanie, des milliers de personnes ont manifesté à Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne, encadrés par un important dispositif de sécurité. Brandissant des drapeaux palestiniens et du Fatah, le parti du président Mahmoud Abbas, et quelques bannières du Hamas rival, les manifestants ont scandé “nous sommes prêts à sacrifier notre âme et notre sang pour Gaza !”. Des slogans de soutien au Hamas ont aussi appelé le premier ministre du mouvement qui contrôle Gaza, Ismaïl Haniyeh, “à frapper Tel-Aviv”. A Hébron, un millier de manifestants ont été dispersés à coups de matraque et par des tirs en l’air de la police palestinienne après avoir lancé des pierres sur les forces de l’ordre.

A Jérusalem-Est, sur le site de l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, près de 3 000 fidèles ont prié dans le calme, mais des heurts entre lanceurs de pierres palestiniens et police israélienne ont ensuite éclaté. La police israélienne avait déployé d’importants renforts et limité l’accès aux hommes de 50 ans et plus originaires de Jérusalem-Est ou des villes arabes d’Israël, ceux de Cisjordanie étant empêchés d’entrer dans la Ville sainte. Les forces de l’ordre israéliennes étaient en état d’alerte avancé, le bouclage de la Cisjordanie avait été renforcé, et de nombreux policiers et gardes-frontières quadrillaient la vieille ville.

Israël poursuivait, pour la septième journée consécutive, ses raids. Trois frères âgés de 7 à 10 ans ont été tués près de leur maison non loin de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon des sources médicales et des témoins. Ces derniers ont précisé que le raid israélien semble avoir visé un pas de lancement de roquettes utilisé par des militants du Hamas non loin du domicile des enfants. Une autre attaque aérienne a visé une maison à Jabaliya, faisant deux morts et plusieurs blessés. Les bombardements de la nuit auraient fait plusieurs blessés, mais aucun mort n’a été signalé. Selon les services d’urgences de la bande de Gaza, 430 Palestiniens ont été tués et 2 500 blessés depuis le 27 décembre, début de l’opération “Plomb durci”. Au moins un quart des victimes sont des civils, dont des femmes et des enfants, selon l’ONU. Les tirs de roquettes palestiniennes se sont aussi poursuivis, sans faire de victime.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/01/02/a-gaza-l-offensive-terrestre-israelienne-serait-imminente_1137090_3218.html#ens_id=1106055

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: