Rassegna Stampa Elezioni Israeliane 2009

Monitoraggio attraverso i media internazionali delle elezioni in Israele del Febbraio 2009

Elections israéliennes, revue de détail: l’extrême droite et Israel Beitenou

Posted by alicemarziali su 5 febbraio, 2009

LE MONDE

l’extrême droite

Elle est composée à ces élections de deux grandes familles, Ichoud Leumi (Union nationale) et Habayit Hayéhoudi (Maison juive), totalement hostiles à la création d’un Etat palestinien. Ces deux courants étaient unis en 2006 et avaient remporté ensemble neuf sièges.

Le première fondée en 1999 résulte du rapprochement de trois partis ultra-nationalistes: Moledet, Hérout et Tekouma. Moledet est inspiré du sionisme religieux mais cette composante n’est pas essentielle, ce parti est en effet centré sur le programme de transfert volontaire des Palestiniens hors de Gaza et de Cisjordanie. Hérout, créé en 1999 par Benny Bengin (transfuge du Likoud et qui a réintégré cette famille pour ces élections), se veut l’héritier du Hérout inspiré par Vladimir Jabotinsky, plaide lui aussi pour le Grand Israël et ”l’émigration” [des Palestiniens] vers les pays arabes. Tekouma (précédemment Emounim, “foi”) est le fruit d’une scission du Parti national religieux (Mafdal), pilier de la colonisation des territoires palestiniens.

En 1999, Ichoud Leumi s’était allié à Ysrael Beitenou (Israel notre maison) de Avigdor Lieberman, transfuge russophone du Likoud).

La deuxième grande famille, Habayit Hayehoudi, repose en partie sur ce même Parti national religieux, fondé en 1956 et qui participa à pratiquement toutes les coalitions jusqu’en 1967. Ce parti se radicalisa après la conquête des territoires palestiniens et la création du “Bloc de la foi” (Goush Emounim) ardent défenseur de la colonisation. 

Il faut sans doute enfin mentionner l’existence d’un courant ultra-nationaliste, Manigout Yéhoudit, au sein du Likoud, organisé autour de Moshé Feiglin

 

ISRAEL BEITENOU

Avigdor Lieberman installera-t-il sa formation comme la troisième force politique de la Knesset? A en croire les sondages publiés dans la dernière semaine avant les élections, cet objectif est tout à fait envisageable. C’est d’ailleurs le poids que revendique son parti qui justifie qu’il soit traité en tant que tel et non rattaché aux partis rangés à l’extrême droite et dont il a été l’allié par le passé.

Issu du Likoud, ancien directeur de cabinet de Benyamin Nétanyahou, Avigdor Lieberman s’est mis à son compte, politiquement, lors des élections de 1999. Né en Moldavie, il s’est concentré tout d’abord sur l’électorat russophone qu’avait guigné avant lui l’ancien refuznik Nathan Chtcharansky (trois des cinq candidats en tête de la liste de 2009 sont des “Russes”.)

Contrairement à son illustre devancier, qui avait milité initialement pour la réussite de l’aliya des juifs de l’ancienne Union soviétique (il comptait dans son parti Israel Be’aliya des personnalités qui ont rejoint par la suite la gauche, comme Roman Bronfman), Avigdor Lieberman a privilégié un discours musclé vis à vis des Palestiniens, du monde arabe en général, puis des Arabes israéliens. L’électorat “russe”, en Israël, est particulièrement sensible à ce discours.

Allié incommode d’Ariel Sharon puis plus tard de Ehoud Olmert, Avigdor Lieberman chasse ouvertement sur les terres du Likoud, en espérant le le ton mesuré adopté par Benyamin Nétanyahou depuis le début de la campagne lui fasse perdre le soutien de son aile droite, qui pourrait alors être tentée de le rejoindre, comme l’ancien ministre Ouzi Landau qui figure en deuxième position sur sa liste.

Dans son programme, le chef de file de Israel Beitenou s’oppose à la formule de l’échange de la terre contre la paix et s’en prend radicalement aux partis arabes israéliens. Il était favorable à un échange de territoires controversé (les colonies juives contre les zones arabes israéliennes). Il considère qu’Israël est aux avants-postes de la lutte qui opposerait l’islam extrémiste (relayé selon lui en Europe et aux Etats-Unis par des cercles antisémites) à l’Occident et à ses valeurs, et prône une déconnection de Gaza de la Cisjordanie.

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: