Rassegna Stampa Elezioni Israeliane 2009

Monitoraggio attraverso i media internazionali delle elezioni in Israele del Febbraio 2009

Israël : déroute historique pour le Parti travailliste

Posted by alicemarziali su 11 febbraio, 2009

LE MONDE

Les travaillistes qui, avec David Ben Gourion, leur figure tutélaire, sont considérés comme les pères fondateurs d’Israël ont subi, mardi 10 février, leur plus lourde défaite depuis qu’ils ont perdu le contrôle du pays pour la première fois en 1977. Avec seulement 13 sièges au lieu de 19 dans la précédente Knesset, Ehoud Barak, élu à la tête du parti en juin 2007, en remplacement de l’ancien syndicaliste Amir Péretz, n’est pas parvenu à redonner une âme et une combativité à son parti.

Son style autoritaire, son refus d’emprunter le chemin tracé par Yitzhak Rabin, la radicalisation de son comportement ont contribué à la perte d’influence des travaillistes au sein de l’opinion publique. A tel point qu’aujourd’hui, Ehoud Barak pourrait fort bien s’allier avec le Likoud plutôt qu’avec Kadima. “Je suggère de ne pas nous mettre n’importe où. Rien n’est décidé”, s’est empressé de déclarer l’actuel ministre de la défense à l’annonce des premières estimations.

“RAMENER LE PARTI LÀ OÙ IL DOIT JUSTEMENT ÊTRE”

“Comme nous l’avons toujours fait, nous allons réfléchir à ce qui est le mieux pour le pays. A partir de ce soir, je vais travailler pour ramener le parti là où il doit justement être”, a souligné Ehoud Barak, qui avait prévenu qu’il ne souhaitait pas rester à son ministère si sa formation n’obtenait pas près de 20 sièges

Le soldat le plus décoré du pays avait espéré que la guerre de Gaza allait redorer le blason des travaillistes, mais son impact a été éphémère. Pour Eitan Cabel, secrétaire général, les travaillistes auraient dû rejoindre l’opposition dès 2007 : “Nous en payons le prix aujourd’hui.” Tandis que pour Yuli Tamir, ministre de l’éducation, “l’une des erreurs a été de ne pas mettre en avant le vrai message travailliste qui a été camouflé au cours de la campagne”.

Il est clair en effet qu’une bonne partie des électeurs de gauche ont décidé de voter utile en portant leur voix sur Tzipi Livni afin de faire barrage à la droite. Ce phénomène a également pénalisé le Meretz qui n’obtient que trois représentants dans la nouvelle assemblée au lieu de cinq. “Ce sont tous des Lieberman, sauf Meretz. Ne vous compromettez pas avec une coalition de droite, raciste et extrémiste”, avait, dans un dernier sursaut, fait valoir le Meretz refondé comme un Nouveau mouvement.

Cette tentative de relancer un courant de gauche sioniste de plus en plus minoritaire dans le pays s’est noyée dans le consensus martial exprimé lors de la guerre à Gaza.

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: