Rassegna Stampa Elezioni Israeliane 2009

Monitoraggio attraverso i media internazionali delle elezioni in Israele del Febbraio 2009

Accord de coalition entre Benjamin Netanyahu et Ehud Barak

Posted by alicemarziali su 24 marzo, 2009

LE MONDE

JERUSALEM (Reuters) – Le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu, conservateur, a obtenu le ralliement du chef du Parti travailliste Ehud Barak à un accord de coalition qui pourrait épargner au prochain gouvernement israélien des tensions avec Washington sur le processus de paix.

Le responsable travailliste Shalom Simchon a déclaré à la presse qu’en vertu de l’accord, la future coalition, qui serait dominée par le Likoud (droite) de Netanyahu, s’engagerait à respecter tous les accords internationaux passés par Israël, allusion indirecte aux accords de transition signés dans les années 1990 avec les Palestiniens.

Avec le soutien des travaillistes, une coalition conduite par Netanyahu aurait le soutien de 66 des 120 députés de la Knesset, le parlement monocaméral, et le chef du Likoud peut encore élargir son assise d’ici le 3 avril, date à laquelle il doit achever la formation de son gouvernement.

L’accord préliminaire doit cependant être encore ratifié cet après-midi par un vote des instances dirigeantes du Parti travailliste (centre gauche), dont nombre d’adhérents ne veulent pas voir leur formation jouer un rôle de partenaire mineur derrière le Likoud, étant donné l’intérêt limité de ce bloc de droite pour des négociations de paix avec les Palestiniens.

En vertu de l’accord, Barak conserverait le portefeuille de la Défense qu’il détient dans le gouvernement sortant d’Ehud Olmert, ont rapporté les médias israéliens.

SOLUTION À DEUX ÉTATS

Netanyahu s’est déjà trouvé des alliés en vue d’une coalition future, auprès du parti d’extrême droite Yisraël Beitenu et du parti orthodoxe juif Shas, mais il veut éviter de former un gouvernement trop marqué à droite qui pourrait le placer en situation de conflit avec la politique proche-orientale de l’administration américaine de Barack Obama.

Le Likoud contrôle 27 sièges, Yisraël Beitenu 15, le Shas 11 et les travaillistes 13.

Le parti centriste Kadima est arrivé légèrement en tête aux législatives du 10 février, avec 28 sièges, mais il a refusé de s’allier avec le Likoud.

Le Parti travailliste soutient le processus de paix soutenu par Washington visant à créer un Etat palestinien aux côtés d’Israël. Netanyahu ne s’est au contraire pas engagé à soutenir cette solution à deux Etats, réaffirmée lors de la conférence d’Annapolis, dans le Maryland, en novembre 2007.

Benjamin Netanyahu souhaite au contraire concentrer les négociations avec les Palestiniens sur des questions économiques en évitant d’aborder les questions territoriales, un concept que ces derniers rejettent.

Défendant le pacte conclu avec le Likoud par les dirigeants travaillistes, Shalom Simchon a déclaré: “Il faut comprendre que si nous n’étions pas dans ce gouvernement, il n’y aurait pas de processus de paix.”

Par Jeffrey Heller

Version française Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-38811305@7-37,0.html

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: