Rassegna Stampa Elezioni Israeliane 2009

Monitoraggio attraverso i media internazionali delle elezioni in Israele del Febbraio 2009

Le président israélien tente de rassurer les Européens sur le gouvernement Nétanyahou

Posted by alicemarziali su 31 marzo, 2009

LE MONDE

Le président israélien Shimon Pérès a cherché dimanche à rassurer l’Union européenne et la communauté internationale en affirmant que le prochain gouvernement dirigé par Benjamin Nétanyahou poursuivrait le processus de paix avec les Palestiniens. “Le nouveau gouvernement est lié par les décisions du précédent gouvernement. Il y aura une continuité et la poursuite des négociations pour le processus de paix”, a affirmé M. Pérès à la veille d’une visite en République Tchèque, qui assure la présidence tournante de l’Union Européenne (UE).

Ce voyage intervient alors que le prochain gouvernement de M. Nétanyahou, auquel s’est rallié le chef du parti travailliste Ehoud Barak, le ministre de la défense sortant, doit en principe être présenté au parlement mardi, selon une porte-parole de M. Pérès. Le séjour du chef de l’Etat israélien a dû être écourté en raison de la “traditionnelle photo de tous les ministres prévue en principe mercredi chez le président”, a précisé cette porte-parole.

A l’approche de cette échéance, l’Union européenne avait lancé vendredi une mise en garde à M. Nétanyahou en le pressant d’accepter l’idée de “deux Etats pour deux peuples”, autrement dit la création d’un Etat palestinien, faute de quoi l’UE a menacé d’en “tirer les conséquences”. Le président américain Barack Obama a lui aussi estimé que le statu quo dans le conflit israélo-palestinien était “intenable” en jugeant “crucial que nous progressions vers une solution à deux Etats où Israéliens et Palestiniens puissent vivre en paix côte à côte, dans leurs Etats, en paix et en sécurité”.

“LA QUÊTE DE LA PAIX RECQUIERT DES ACTES ET NON PAS DES PAROLES”

Jusqu’à présent M. Nétanyahou s’est refusé à accepter publiquement l’idée d’un Etat palestinien souverain, se contentant de réaffirmer qu’il était prêt à négocier “pour la paix” avec l’Autorité palestinienne tout en évoquant une “paix économique” limitée à l’amélioration des conditions de vie des Palestiniens en Cisjordanie sur les plans économique et de la sécurité.

Réagissant à ces propos, les négociateur palestinien Saëb Erakat avait affirmé que “la quête de la paix requiert des actes et non pas des paroles”. “Tout gouvernement israélien qui gèle la colonisation, accepte un règlement basé sur deux Etats et veut négocier sur toutes les questions du statut final, y compris Jérusalem, sera considéré comme un partenaire pour la paix et faute de cela il ne sera pas un partenaire”, avait-il prévenu.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/03/29/le-president-israelien-tente-de-rassurer-les-europeens-sur-le-gouvernement-netanyahou_1173975_3218.html#ens_id=1149671

 

Fin 2008, l’UE avait décidé de rehausser le niveau de ses relations avec l’Etat hébreu, en dépit de l’opposition de l’Autorité palestinienne. L’Union Européenne est le principal partenaire commercial de l’Etat hébreu. Mais ce processus de rapprochement avait été gelé à la suite du lancement de l’opération “Plomb durci” dans la bande de Gaza du 27 décembre au 18 janvier.

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: